Qui aurait pensé que ce blog revivrait un jour… En tout cas pas moi.

Depuis tout ce temps, notre quête du têtard a subi plusieurs rebondissements qui me font sortir de mon silence.

Rappelles toi, à l’époque nous en étions à attendre la fin des 18 mois de délai minimum pour un éventuel don. Dans ce laps de temps j’avais pour ma part effectué quelques examens et découvert qu’une seule de mes trompes (oui nous les femmes contrairement aux éléphants en avons deux) fonctionnait… Je sais qu’il ne s’agissait pas d’un verdict sans appel et qu’il serait très probable que dans l’éventualité où il y avait combinaison stimulation + don  ça pouvait marcher…

Mais intense réflexion et silence radio de la part du CECOS malgré nos appels, on avait envisagé de monter le dossier pour la demande d’agrément pour l’adoption.

Nous sommes donc repartis en mars 2012 pour une aventure d’un an, nageant dans la paperasse et les blablas.

Il y eu d’abord la réunion d’information préliminaire. Autant dire qu’on sort de là assez dépité. On nous a quand même annoncé que le délai MOYEN pour adopter est de plus d’un agrément. En gros une fois tout le dossier fait, l’agrément obtenu, on poireaute 5 ans, on redemande un agrément avec dossier et passage en commission again puis on re-poireaute un certain temps normalement un peu moins long que 5 ans pour adopter. Rapide calcul : 1 an pour avoir l’agrément, j’aurai 33 ans, 5 ans d’agrément, j’en aurai 38… Est-ce que je suis prête à avoir mon premier enfant à 40 ans ?

Réponse : Non, on resterait donc à un agrément…

Une fois une lettre de confirmation envoyée sur notre souhait de continuer dans cette voie, nous avons eu droit au montage du dossier. Beaucoup de choses à remplir, une photo à transmettre, un épluchage de la vie privée assez impersonnel.

Et puis il y a eu les rendez-vous avec l’assistante sociale et la psy… Au début on se dit « encore des gens qui vont nous juger, encore des gens qui vont établir si oui ou non nous pourrons être des bons parents », mais en fait ce fut une expérience enrichissante. Nous avons pu parler de tout, et finalement je n’en garde pas un mauvais souvenir.

Ensuite il y a eu l’attente pour la relecture du dossier, du genre 3 mois. Sentiment bizarre de lire ce que nos interlocutrices ont perçu de nous, nous avions presque la larme à l’œil parfois.

Finalement, le 26 mars nous sommes passés en commission et attendions de pied ferme le résultat. Normalement pas une grosse surprise puisque l’AS et la psy avaient émis un avis favorable.

Sauf que…

Le 10 avril après d’énormes doutes concernant des symptômes qui semblaient prémenstruels mais duraient depuis un mois. Après aussi avoir évité de trop y penser pour ne pas me faire de faux espoirs, j’ai annoncé au Troll  que peut être…  Celui-ci a couru à la pharmacie et résultat : test POSITIF.

S’en est suivi une confirmation par prise de sang puis la fameuse 1ère échographie pour confirmer que oui une future grenouille poussait à l’intérieur de moi.

Voilà pourquoi mon retour ici.

Parce que maintenant outre le fait que nous ayons eu l’agrément une semaine après THE nouvelle, nous sommes entrés dans un autre univers. Celui où je dois rendre visite au docteur K chaque mois, celui où mon ventre pousse doucement et où je pleure pour n’importe quoi, celui aussi où il faut se dire que bientôt nous serons trois (pas de double effet Kiss Cool à l’écho) et que cette grenouille sera à nous…

Bienvenue donc dans notre nouveau monde.